C’est quoi le Syndrome du Choc Toxique ?

Un sujet d’utilité publique

En 2016, un grand magazine alerte sur les dangers de la composition des produits d’hygiène féminine. A ce jour, aucune loi n’oblige les fabricants à dévoiler la composition de leurs produits. En 2017, le documentaire Tampon, notre ennemi intime fait scandale sur France 5. C’est le début d’une prise de conscience, dans les médias, chez les médecins et surtout des femmes. Au cœur du sujet : le syndrome du choc toxique, une maladie grave qui touche en moyenne une vingtaine de femmes par an.

Le Syndrome du Choc Toxique, c’est quoi ?

Le syndrome de choc toxique (SCT) est une infection rare et aigue provoquée par une bactérie de type staphylocoque doré (staphylococcus aureus). Cette bactérie est inoffensive. Présente chez environ 30% de la population dans le nez, la gorge, le rectum, ou sur la peau, elle se trouve aussi dans le vagin pour 10 à 20% des femmes. C’est seulement chez 4% de ces femmes porteuses que, dans des conditions particulières encore méconnues, la bactérie peut produire une toxine très dangereuse et potentiellement mortelle appelée TSST-1. Cette dernière passe alors dans le sang et provoque des lésions d’organes (foie, reins, poumons) conduisant jusqu’au choc toxique.

Les symptômes du SCT se manifestent généralement après 2 à 3 jours sous la forme de forte fièvre, de vomissements, de diarrhées, de maux de tête, d’étourdissements et évanouissements, de douleurs musculaires et quelques fois sous la forme d’une éruption cutanée comme un coup de soleil géant. Dans ce cas, une consultation d’urgence est nécessaire car la maladie peut être mortelle.

Les conditions à risque

Le syndrome du choc toxique provient de conditions très particulières, propices à la libération de la toxine TSST-1. Parmi les conditions identifiées, la période des règles et le port prolongé d’une protection hygiénique intra vaginale. Environ la moitié des cas de SCT sont liés à l’utilisation de tampons. Mais vous êtes concernée si vous portez cup. Vigilance aussi avec les moyens de contraception comme le diaphragme ou éponge contraceptive.

Prévention du SCT

Des gestes simples existent pour diminuer le risque de contracter la maladie :

  • Respectez la durée maximale d’utilisation de votre tampon (4 heures) ou de votre cup (6 heures).
  • Lavez vous les mains avant et après manipulation de votre protection hygiénique.
  • Ne portez pas de tampons en dehors de votre période de règles.
  • Alternez vos protections hygiéniques internes et externes.
  • Choisissez l’absorption adéquate de votre tampon selon votre jour de règle.
  • Privilégiez des protections périodiques 100% coton et si possible bio.
  • Bannissez lingettes parfumées, douches vaginales et savons non adaptés à votre zone intime.

Enfin, pour protéger vos amies, le meilleur moyen est d’en parler !

Les règles en toute sécurité avec Tadam’

Tadam’ vous accompagne pendant vos règles avec ses protections au coton 100% bio.
Soyez sereines avec nos culottes menstruelles, serviettes et tampons clean et efficaces.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer